Style Shôrinji-ryû

Nakazato Joen Sensei, Chinen Son, Okinawa

Nakazato Joen Sensei, Chinen, Okinawa

少林寺流  


  • Fondateur : Nakazato Joen (1922-2010)
  • Date : 1954
  • Origine :  Kyan Chôtoku (Shuri-te et  Tomari-te)
  • Honbu Dôjô : Chinen Son (Okinawa)

 

Okinawa Shôrinji-ryû.

Le Karaté-Dô pratiqué dans notre école est le Seishinkan Karaté-Dô de Sato Sensei. Il enseigne les Kata de l’Okinawa Shôrinji-ryû.
Il existe de multiples styles de Karaté-Dô nommés Shôrinji-ryû, mais le seul Shôrinji-ryû d’Okinawa officiel est celui de Nakazato Joen Sensei fondé en 1954.

Pourquoi Nakazato Joen Sensei a nommé son école Shôrinji-ryû ?

L’une des raisons c’est une référence au temple de Shaolin d’où tous les styles d’Okinawa tirent leur origine. C’est aussi pour se différencier du courant Shorin et du Karaté d’Itosu qui a modernisé le Shurite originel d’Okinawa. Son but est de préserver tel quel l’enseignement reçu de Kyan Chôtoku Sensei, l’un des derniers Bushi (guerrier) légendaires d’Okinawa.

Nakazato est la seule personne à n’avoir étudié qu’avec Kyan Chotoku Sensei, donc on peut penser que son Karaté est bien le plus fidèle au Shuri-te d’origine. Le Shôrinji-ryû a été fondé en 1954 à Chinen Village, lieu où est né Nakazato Joen Sensei. Son dojo se nomme Kyûdôkan (求道 kyûdô signifie la voie de la vérité, la recherche de la vérité en référence au véritable karate de Kyan Chotoku).

Les Kata

En Okinawa Shôrinji-ryû, il n’y a que 8 kata de Karate plus un Kata de Bô (baton long). On peut tenter de faire une classification par origine.

Style shuri-te

  • Provenant de Sokon Matsumura: Seisan (Hangetsu en Japonais), Naifanchi (Tekki Shodan), Useshi (Gojushiho)
  • Provenant de Chatan yara: Kusanku (Kankudai )

Style tomari-te

  • Provenant de Kokan Oyadomari: Passai (Bassai Dai)
  • Provenant de Maeda Pechin: Wanshu (Enpi)
  • Provenant de Kosaku Matsumora: Chinto (Gankaku)
  • Origine incertaine (Taiwan, Son père ou créé par lui même) : Ananku
  • Kata de Bô-Jutsu : Tokumine no Kun ( provenant de Tokumine Peichin )

Source: Seishinkan Karaté Aubenas

« Contrairement aux écoles qui ont connu une grande expansion au centre du Japon, l’école de Kyan est restée discrète dans l’île d’Okinawa, et ses kata ont subi relativement peu de modifications formelles. Ils conservent donc plus fidèlement la forme pratiquée à la fin du XIXème siècle »

Source: Kenji Tokitsu Histoire du karate-do